True Leaf Pet est une division de la société True Leaf Medicine International Ltd. Visitez le site www.trueleaf.com pour plus d’informations.
friandises bon moyen pour éduquer son chien

Les friandises, un bon moyen pour éduquer son chien

Santé, conseil d’experts

Les chiens sont bien souvent de très grands gourmands qui feraient tout pour obtenir une friandise. Zoom aujourd’hui sur ce qu’apporte une éducation positive pour le chien, pourquoi et quand récompenser son chien à l’aide d’une friandise et surtout que lui donner.

 

L’importance du renforcement positif dans l’éducation de son chien

Ce n’est pas nouveau, l’éducation positive est une bien belle manière d’apprendre à son chien les bonnes attitudes à avoir.

Contrairement aux méthodes traditionnelles désormais un peu désuètes, car souvent considérées comme coercitives, les méthodes positives ont le vent en poupe, et heureusement !

Envisager une approche positive dans l’éducation de son chien est toujours plus bénéfique (et plus efficace, malgré ce que beaucoup de détracteurs pensent) qu’une méthode brutale et violente.

Éduquer son chien de manière positive, c’est l’encourager dans ses bonnes actions et le traiter avec respect et bienveillance. Car, oui, taper sur son chien peut être “efficace” pour lui apprendre à s’asseoir ou se coucher, mais dans quel état émotionnel le chien se trouve-t-il lorsqu’il finit par s’asseoir ? Il cède non pas par coopération mais par crainte de se prendre une autre raclée ! Bel esprit n’est-ce pas ?

Par ailleurs, beaucoup pensent que l’éducation positive, c’est tout laisser passer à son chien, ne jamais le contrarier et ne lui fixer aucune limite. C’est une bien belle erreur que de réduire cette méthode à cela.

En clair, pour bien comprendre ce qu’est réellement l’éducation positive, il faut comprendre quatre notions importantes dans les méthodes d’apprentissage : le R+, le P+, le R- et le P-.

Éduquer son chien en utilisant des méthodes positives, c’est privilégier le R+ et le P-, c’est à dire le Renforcement Positif et la Punition Négative. Et ici, la notion de récompense (et donc de friandise) est très importante.

Voici un exemple concret pour comprendre le processus :

Je demande à mon chien de s’asseoir, il le fait, je lui donne donc une récompense (friandise) : c’est du R+ puisque je lui ajoute quelque chose de positif pour le récompenser.

Je demande à mon chien de s’asseoir, il ne le fait pas, je ne lui donne donc aucune friandise : c’est du P- puisque je lui enlève quelque chose de positive.

En revanche (dans une méthode plus brutale, ou du moins plus traditionnelle) :

Je demande à mon chien de s’asseoir, il ne le fait pas donc je tire sur le collier, lui appuie sur les fesses, lui crie dessus, etc. C’est du P+ puisque j’ajoute quelque chose de désagréable pour le réprimander.

Puis, lorsqu’il finit par céder et s’asseoir, je stoppe la tension sur la laisse, j’arrête de lui appuyer sur le dos et de crier ; c’est du R- puisque j’enlève quelque chose de désagréable pour le “récompenser”.

La nuance entre ces deux approches est très importante car, même si le résultat et le même (à savoir que le chien finit par s’asseoir), l’état émotionnel du chien est complètement différent. Avec la première méthode, le chien est dans de bien meilleures dispositions pour apprendre et faire plaisir à son maître car ses bonnes actions sont chaudement récompensées et que ses mauvaises actions ne sont pas sanctionnées mais davantage analysées pour ensuite trouver une approche plus adaptée. Or, avec la deuxième méthode exposée, le chien n’a plus aucune confiance en son maître, il le craint et obéit par peur de la sanction plutôt que par envie d’être récompensé.

 

La friandise : un bon motivateur

Maintenant que vous avez compris le processus éducatif qu’il est préférable de privilégier, j’imagine que vous comprenez bien l’importance de la friandise.

Car, même si ce n’est bien entendu pas le seul moyen de motiver un chien à apprendre et réitérer ses bonnes actions (et fort heureusement pour les chiens qui ne sont absolument pas gourmands), la friandise est un très bon motivateur.

La friandise permet à la fois d’encourager le chien à adopter la bonne attitude mais aussi de le récompenser chaudement d’une action réussie.

De manière générale, un chien qui travaille pour obtenir une récompense, quelle qu’elle soit (en l’occurrence ici une friandise) sera bien plus performant, obéissant, épanoui et heureux qu’un chien qui travaille dans le but d’éviter une sanction.

 

Quand donner une friandise à son chien ?

Pour éduquer son chien à l’aide de friandises et que cela soit efficace, il convient de donner la friandise au bon moment et pour la bonne raison.

Donner une friandise “gratuitement” ou au mauvais moment peut avoir de lourdes répercussions sur la bonne éducation de son chien.

D’une part parce que si vous donnez à votre chien des friandises constamment “pour rien”, celles que vous donnerez pour le récompenser d’une bonne action n’auront plus aucune valeur et votre chien ne considérera pas cela comme étant une réelle récompense.

Et d’autre part parce que si vous donnez une friandise à votre chien au mauvais timing, lorsqu’il est en train de faire une bêtise ou autre, cela renforcera donc un mauvais comportement que votre chien s’empressera de réitérer pour obtenir de nouveau une friandise.

Ainsi, une friandise doit être donnée au bon moment, c’est à dire au moment précis où votre chien réussit ce que vous lui avez demandé de faire. Pour reprendre l’exemple du “assis” : donnez à votre chien la friandise au moment où il a les fesses au sol, et non lorsqu’il commence à s’asseoir ou lorsqu’il se relève déjà.

Et pour vous donner un exemple encore plus parlant, qui est très souvent constaté, c’est celui du rappel du chien : on a tendance à donner la friandise dès lors que le chien est revenu… Soit ! Mais les chiens les plus enthousiastes et excités ont tendance à sauter sur leur maître dès qu’ils arrivent à leur hauteur… Et souvent les maîtres donnent quand même la friandise. Ici, le comportement récompensé est donc le fait de sauter plutôt que le fait de revenir au pied.

Il faut donc se montrer cohérent dès lors qu’on souhaite utiliser une récompense (que ce soit la friandise, la caresse, le jeu ou la voix). La cohérence est dans tous les cas le maître mot en terme d’éducation.

Et il n’y a rien de plus cohérent que de récompenser son chien avec une friandise mais encore faut-il que ce soit justifié, d’une part, et bien fait, d’autre part.

Pour finir, pour être certain d’avoir une attitude claire, d’être assidu dans son éducation et de récompenser son chien au bon moment, le mieux est de se faire accompagner par un professionnel de l’éducation et du comportement canin (qui utilise des méthodes positives bien entendu).

 

Quelles friandises donner à son chien ?

Depuis que les méthodes positives ont vu le jour, énormément de friandises sont commercialisées, et comme pour tous les produits “démocratisés”, il y a de tout et n’importe quoi. Il s’agit donc de choisir des friandises de bonne qualité pour éviter qu’éducation positive ne rime avec prise de poids excessive.

 

Chez True Leaf Pet, vous n’avez même pas de question à vous poser car tous les produits sont de très bonne qualité et peuvent même aider à la résolution (ou l’anticipation) de problèmes : la gamme Calming vous permet de faire plaisir à votre chien tout en l’aidant à se sentir mieux dans ses pattes, plus serein ; la gamme Hip & Joint permet de faire plaisir à votre chien tout en lui assurant une bonne santé physique ; et la gamme Skin & Coat permet de faire plaisir à votre chien tout en prenant soin de la beauté et les qualités protectrices de son pelage.

Vous l’aurez compris, le point commun de toutes ces friandises : c’est faire plaisir à son chien ! Et n’est-ce pas là le plus important finalement ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accédez à une utilisation des cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus et paramétrer les cookiesOk, tout accepter